ACCÈS AU SITE DE L'UMR

Les territoires de la rue : enjeux sur l'espace public


Thèse de François PROCHASSON (ESO Nantes) soutenue en 2000 à Université de Nantes
Direction :
  • Jean-Pierre PEYON, Université de Nantes



Résumé : L'espace public est à la fois un réseau, une offre de transport, un lieu de communication et de rencontre. II supporte des enjeux d'urbanité, de mobilité, de sécurité publique et routière ; il est intimement lié aux mutations urbaines et sociétales. La thèse part de la rue, axe de circulation, traite de son rapport au quartier, sa place dans le réseau, ses dysfonctionnements. La question principale est celle de l'aménagement et de l'utilisation de l'espace public. La démarche se termine donc par des propositions méthodologiques. Celles-ci portent sur le diagnostic et sa représentation, sur les choix d'aménagement et les modes de décision participative. L'approche systémique apporte un changement radical de méthode: le diagnostic est transversal, le champ des solutions est plus large et intègre la complexité du milieu urbain. Elle privilégie l'analyse des interactions sur la description des composants du système. Les interactions testées ici portent sur les interfaces entre mobilité quotidienne, morphologie urbaine et réseau de voirie. La thèse établit que les pratiques de déplacements sur l'espace public et les concentrations d'accidents corporels sont aussi liées aux caractéristiques morphométriques du réseau et morphologiques de la ville et du quartier. Les descripteurs utilisés sont des densités, des typologies de voies, d'occupation du sol. La plupart sont analysés aux différentes échelles de temps et d'espace. Conséquence de cette complexité et de la dimension sociale du système, la démarche participative s'impose pour choisir et mieux impliquer les usagers dans la gestion future. L'une des finalités des interventions sur l'espace public est sa réappropriation par ses riverains ou usagers dans le souci du lien social ; l'acte d'aménagement et les politiques de déplacements liées doivent se construire en veillant à insertion des minorités et la prise en compte des exclusions.

 

Abstract : The public space is at once a network, a transport supply, an area of communication and relationships. It implements stakes of well-being socialization, mobility and road safety, and is deeply linked to the urban and social mutations. The thesis starts from the street, line of traffic, deals with its links to the local area, its place in the network, and its disorders. The main question is town-planning and the use of the public space. So the approach ends with methodological proposals, handling about the diagnostic and its representations, about the town-planning responses and the open decision-making methods. The system approach supplies a radical mutation of method: the diagnostic is a transverse action, the field of the solutions is also wider and integrates the complexity of the urban environment.. This approach stresses on the analysis of the interactions with the components of the system. The tested interactions here examines the interfaces between daily mobility, urban morphology and the road network. The thesis establishes that the transport habitual practices on the public space and the concentration of personal injury accidents are also linked to the morphometric characteristics of the network, and the morphological characteristics of the city and the local area. The used indicators are densities, typologies of tracks, land use. For the most part, they are analyzed according to different scales of time and space. Result of this complexity and the social degree of largeness of the system, the participating reasoning is essential to choose and more involve the citizen user into the future administration of the city. One of the outcomes of the actions on the public space is the appropriation again by its close residents or users in the concern about the social ties. The town-planning act and the connected transport politics must involve taking care of the integration of the minorities and the exclusions.