ACCÈS AU SITE DE L'UMR

Inégalités d’accès et coproduction du service d’eau dans les quartiers pauvres de Toamasina (Madagascar)


Thèse de Soamarina Landitiana MIAKATRA (ESO Nantes) soutenue en 2012 à Université de Nantes 26/01/2012
Direction :
  • Sylvy JAGLIN, Université Paris-Est, Marne-la-Vallée
  • Solofo RANDRIANJA, Université de Toamasina (Madagascar)



Résumé : A Toamasina (Madagascar), le réseau public d'eau potable ne dessert qu'une minorité de al population, soit par des branchements particuliers, soit par des points d'eau collectifs. Plusieurs quartiers de la ville manquent cependant d'infrastructures de distribution et leurs habitants puisent l'eau souterraine ou font appel à des marchands informels d'eau. Depuis quelques années, le gouvernement malgache a adopté une nouvelle politique de l'eau qui s'appuie sur des réformes institutionnelles et la participation des populations à leur approvisionnement en eau, notamment dans les quartiers pauvres. Ces réformes invitent à analyser en profondeur les modalités dans les quartiers pauvres. Ces réformes invitent à analyser en profondeur les modalités d'accès aux services d'eau, en particulier sur l'organisation des populations autour des dispositifs de coproduction de service. Ces derniers ont modifié les relations entre services d'eau, espaces urbanisés et acteurs locaux . Cette thèse propose d'en analyser les effets.



Téléchargement