ACCÈS AU SITE DE L'UMR

Les Grand Lyonnais face au changement climatique

Analyse des potentialités d’adaptation à travers les savoirs et pratiques des habitants


Thèse de Malou ALLAGNAT (ESO Nantes)
Direction :
Financement :
  • CIFRE - ANRT / Grand Lyon

Composition du jury :


    Résumé :

    Les impacts du changement climatique nous interrogent sur le fonctionnement et l’organisation actuelle des territoires. Généralement abordés sous l’angle de la vulnérabilité, ces évolutions de températures font cependant également émerger de nouvelles démarches à l’échelle locale, remettant ainsi en jeu le fonctionnement territorial. S’il apparaît désormais communément admis que les mesures d’adaptation sont indispensables en complément des actions de lutte contre le changement climatique, les habitants ont été jusqu’à présent bien souvent considérés comme de simples destinataires - qu’il conviendrait d’ « éduquer », de « sensibiliser » aux conceptions expertes. Leurs « comportements » ont été appréhendés sous l’angle d’une nécessaire mise en conformité avec des solutions normées. En effet, l’entrée par les phénomènes physiques, les savoirs techniques et les sciences de l’ingénieur a longtemps été privilégiée par la recherche et l’action publique pour analyser le climat, élborer des stratégies pour lutter contre ses changements et adapter les territoires en mobilisant fortement la modélisation et la simulation (Granchamp Florentino et Rudolf 2009, Molina 2012, 2015, 2018). Les Plan Climat Air Energie Territorial sont des outils essentiels pour mettre en place des solutions d’adaptation à l’échelle locale. Aujourd’hui ces supports montrent de plus en plus l’importance des habitants dans le processus d’adaptation. En effet, la métropole de Lyon a mis en place un volet « accompagner les populations » permettant d’identifier des niveaux d’accompagnement de la population nécessaires pour faciliter l’adaptation des modes de vie à un nouveau climat. Cette thèse vise à enrichir ce socle de connaissance, en prenant pour cœur de cible la question des habitants et usagers des villes, de leurs modes de vie et des rapports qu’ils entretiennent avec le climat. Il questionne l’hypothèse d’une « maitrise d’usages » en matière climatique. Il propose une enquête pour mieux comprendre les savoirs et pratiques et habitantes, et leurs limites en matière d’adaptation au climat pour les intégrer aux politiques publiques développés par les territoires notamment celui du Grand Lyon. En effet, comme l’ont démontré les travaux de l’équipe de recherche que j’intégrerai, dans leurs pratiques quotidiennes des espaces, les citadins sont confrontés au climat et composent en permanence avec ses fluctuations. Ces acteurs mettent donc constamment en jeu des connaissances et agissent au quotidien pour réguler leur confort et s’adapter. À partir de leurs usages, ils construisent une expertise, des connaissances et des stratégies de réponse pour s’adapter aux évolutions du climat que mon projet de thèse participera à mettre en lumière sur le territoire du Grand Lyon.

    Mots-clés : Adaptation ; changement climatique (répercussion locales) ; îlot de chaleur urbain ; micro-climats urbains ; météorologie ; dynamiques sociales ; modes de vie ; perceptions ; représentations et pratiques individuelles et sociales ; politiques locales ; Grand Lyon